Poissy en 1214

 

 

A cette date, Poissy fait partie du domaine royal depuis plus de deux siècles (sous Hugues Capet). C'est une petite cité des bords de Seine, dominée par les deux clochers de son église dédiée à Marie et par les tours du château qui la jouxte.

Ceinturée de fortes murailles protectrices, elle bénéficie depuis plusieurs années d'une "charte de commune" octroyée par Philippe Auguste aux villes qui peuvent protéger le royaume de l'invasion anglo-normande. Ces "libertés communales" garantissent les possessions des habitants et les exemptent de taille.

 

 

 

Poissy constitue une source de richesses économiques. Les habitants vivent de la pêche, de l'agriculture, des avantages que leur procure la forêt et des privilèges royaux liés au commerce des bestiaux.

Vingt ans avant la naissance du petit prince Louis, le maire de Poissy se nommait Thibaud de Marly et, grâce à un document retrouvé par Brigitte Bedos en 1978, nous connaissons les noms des douze échevins, pairs de la commune.

Un manuscrit de la Bibliothèque nationale (ms.lat.9978, fol 238) nous apprend le nom des cinquante lieux-dits, fermes et paroisses formant la chatellenie de Poissy - dont la plupart existent toujours.